Fête de fin de saison avec AstroAspach

Les traditions qui se perdent peuvent renaître à tout moment, et tel est le cas de la traditionnelle fête de fin de saison que nous fêtions, jusqu’en 2011, chaque année dans les jardins autour des locaux d’AstroAspach, un club ami situé au nord d’Altkirch, également membre de la F4A.

Mais en 2014, la tradition est, telle le phoenix, re-née de ses cendres, pour la plus grande joie des Astronomes… et des gastronomes ! Le 14 juin 2014, la fête de fin de saison d’AstroAspach était de retour !

C’est donc par une belle journée ensoleillée que nous nous sommes rendus à Aspach, où nous attendait le jardin extraordinaire de Jean-Jacques Ludwig (le big boss, le grand gourou, le « moi président » d’Astro Aspach, également prof de maths à la retraite… le veinard !). Un endroit magnifique où, partagé entre l’ombre d’un tilleul et une zone à découvert, poussent nénuphars, lavandes, lunettes et télescopes.

aspach2014___1
Une belle après-midi d’observation chez AstroAspach

L’après-midi à commencé par une observation du soleil dont l’activité était impressionnante : protubérances et éjection de masse coronale étaient au programme, au détriment des taches solaires (et là je ne vise personne 😉 ) qui n’étaient pas nombreuses sur l’astre des jours.

Bien entendu, cette observation s’est faite avec l’aide de télescopes spécialisés équipés de filtres H alpha qui ne laissent passer qu’une infime partie de la lumière du soleil – mais la plus significative scientifiquement – rendant l’observation de notre étoile sans risque. Rappelons qu’observer le soleil aux jumelles, à la lunette astronomique ou au télescope sans protection adéquate est le chemin le plus court vers la canne blanche…

Equipés de leur matériel de pointe, nos amis d’AstroAspach nous en ont mis plein les yeux dans le cadre enchanteur de leur jardin Sundgauvien.

aspach2014___2
Le grand télescope de Maxime, du club AstroAspach

Puis lentement est venue l’heure de passer de l’astronomie à la gastronomie, avec au programme expériences de thermodynamique (allumage du barbecue diraient les profanes), chimie organique (cuisson des brochettes pour les non initiés), avant de se retrouver autour d’une bonne table à disserter sur les noms des 61 étoiles principales des Pléiades, et en particulier de la position respective des deux Astéropes, dont le dédoublement n’est pas la conséquence de la boisson servie en ces lieux. Un repas 5 étoiles à n’en pas douter, à ne pas mettre sur le compte d’un dédoublement stellaire ayant pour cause le bon vin qui aurait fait voir double au rédacteur de ces lignes.

aspach2014___4
Expérience de thermodynamique… ou allumage du barbecue ?

aspach2014___5
Chimie organique… ou cuisson des brochettes ?

aspach2014___6
Débats passionnés autour des étoiles des Pléiades entre Alain et Gérard

Que les gens normaux se rassurent, entre les deux astéropes, de nombreuses blagues ont fusées, sans néanmoins que nous soyons parvenus à déterminer si la constellation de la chevelure de Bérénice est le fruit d’une blague de blonde…

aspach2014___3
De quoi voir étoiles doubles, petits hommes verts, mais aussi petits hommes bleus qui vous font souffler dans le ballon !

A la fin du repas, Jean-Jacques Ludwig (le big boss tout ça tout ça…) nous a projeté un diaporama des plus belles photos réalisées par les membres d’AstroAspach, avec en particulier de superbes photos de la nébuleuse de la tête de cheval (dans Orion) et de la très difficilement observable mais superbe nébuleuse du coeur (dans Cassiopée), des images dignes du télescope spatial Hubble ! Un immense bravo à AstroAspach et ses talentueux membres pour ces clichés extraordinaires.

aspach2014___8
La nébuleuse du coeur, cliché extraordinaire réalisé par Maxime Simet du club AstroAspach. Un grand bravo à lui !

Enfin, pour clore l’événement, vint le moment de passer de la théorie à la pratique et là… patatras ! La malédiction des astronomes de Saint-Louis Neuweg a encore frappé ! Le magnifique ciel bleu de l’après midi à fait place à une couverture nuageuse quasi intégrale, ce qui n’a néanmoins pas empêché les astronomes passionnés d’AstroAspach de tenter – je dis bien tenter – d’observer les astres entre les désastreux nuages…

aspach2014___7
Tentative d’observation du ciel malgré une météo déplorable…

Vint enfin le temps de se séparer et de laisser nos amis Aspachois au coeur de leurs collines étoilées, et de rentrer – prudemment – vers nos pénates, là-bas, dans la trouée de Bâle…

Publicités

A propos astrosaintlouisneuweg

Blog officiel de l'Atelier Astronomie des As du Temps Libre de Saint-Louis Neuweg
Cet article, publié dans Divers, F4A, Observation, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s