Mercure s’offre le lundi au soleil

9 mai 2016. A priori, une journée de printemps comme les autres. Mais en secret, c’est pour cette date qu’un événement astronomique rare se prépare : le transit de Mercure. Kezako ? Il s’agit tout simplement du passage de la planète Mercure, la première planète de notre système solaire, devant son astre mère, notre bon vieux Soleil, provoquant une « mini éclipse » solaire, dont une (infime) partie du rayonnement sera occulté par le passage de la planète.

À l’occasion de ce phénomène rare – le dernier transit de Mercure ayant eu lieu le 8 novembre 2006, le prochain le 13 novembre 2019 – Nous invitons tout ceux qui le pourront à observer en toute sécurité cet événement astronomique, grâce à notre matériel adapté, en nous rejoignant à la Maison pour tous pour une séance d’observation publique et gratuite du phénomène.
lunt5
La sécurité d’abord.

Quand on parle d’observation du Soleil, la sécurité est la première des préoccupations car pratiquer cette activité nécessite un matériel adéquat absolument sécurisé. En effet, si le Soleil est sans doute l’astre le plus connu du ciel, il est également pour nos yeux le plus dangereux.

Ainsi observer le soleil, ne serait-ce qu’une fraction de seconde sans protection appropriée, à l’œil nu ou aux instruments, causerait des lésions irrémédiables de la rétine, avec une cécité incurable à la clé. De quoi vous faire broyer du noir le restant de vos jours…
hegenheim6
Un matériel adapté.

Par conséquent, hors de question d’observer le soleil de manière directe. Afin d’assurer une sécurité optimale, nous avons mis au point un système ingénieux, permettant à tous ceux qui viendront assister à cet événement d’observer l’astre du jour sans risque.

Le principe est simple. L’image du Soleil – ainsi que de la planète Mercure qui se découpera en ombre chinoise devant l’astre – sera obtenue à partir d’une lunette astronomique spécialisée, dédiée exclusivement à l’observation solaire. En effet, cette dernière est équipée d’un filtre spécial – appelé filtre H alpha par les spécialistes – qui ne laisse passer qu’une infime fraction de la lumière de l’astre, exactement dans la bande de fréquence d’émission des réactions nucléaires ayant lieu dans le Soleil. Ce filtre permet donc de ne voir que l’aspect scientifiquement intéressant du phénomène, sans être aveuglé par le reste du rayonnement.

Mais nos précautions vont plus loin car, plutôt que de faire défiler le public derrière l’oculaire de la lunette, ces derniers y brancheront une webcam spécialisée, reliée à un ordinateur, à partir duquel l’image du Soleil – et donc de la planète transitant devant sa surface – sera vidéo-projetée dans l’une des salles de la Maison pour Tous de Saint-Louis Neuweg. Un moyen simple et sécurisé à 100% d’observer le phénomène en famille, sans risquer ses yeux.
hegenheim3
Arpenter le système solaire.

Si de nos jours, l’observation des transits des planètes telles Mercure ou Venus présentent davantage un intérêt esthétique et pédagogique, rappelons que c’est de cette manière qu’au dix-huitième siècle, les distances à l’intérieur de notre système solaire furent mesurées pour la première fois, notamment via l’observation des transits de Venus en 1761 et 1769.

Une mesure historique et très ingénieuse qui permit aux hommes du siècle des Lumières de se faire une idée de la taille de notre petit coin d’univers, et accessoirement de remettre l’homme à sa place, fut-ce au dépend d’une part de son ego.
lunt3
Observer le soleil… à l’ombre.

L’observation aura lieu à la Maison pour Tous de Saint-Louis Neuweg, 15 Rue de Strasbourg, de 13 heures à 17 heures, aux heures mêmes du phénomène, permettant de vivre cet événement en direct.

Bien entendu, comme pour toute observation astronomique, la météo devra se montrer coopérative, faute de quoi l’événement ne pourra être observé. Ainsi un soleil même partiellement voilé ferait tomber l’observation à l’eau, et ce même s’il ne pleut pas.

En pareil cas, une présence sera néanmoins assurée par certains membres de l’atelier, qui ne manqueraient pas de répondre aux questions de l’auditoire.
mercure1
Reste à espérer que si le Soleil à rendez-vous avec Mercure, il n’ait pas également pris date avec les nuages…

Publicités
Publié dans Observation | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Beauté glaciale d’une nuit d’hiver

Est-il possible d’organiser une soirée d’observation et d’avoir de la chance au niveau de la météo ? Pour une fois la réponse aura été OUI ! Vous n’aurez donc cette fois çi pas droit à notre éternel laïus, aussi plaintif que les paroles d’un morceau de RnB à la française, sur notre meilleure ennemie : la météo.

Vendredi 18 mars 2016, peu avant 20 heures. Les premiers membres de l’Atelier Astronomie des As du Temps Libre de Saint-Louis Neuweg sont déjà sur place, aux alentours de la Maison Eclusière de la Petite Camargue Alsacienne, en train de monter leurs télescopes.

Observation astronomique du 18 mars 2016 - Petite Camargue Alsacienne

Observation astronomique du 18 mars 2016 – Petite Camargue Alsacienne

Alors que Gérard Remy sort son Dobson 300, alias « La grosse Bertha » de son van, Pierre et Jean-Marie installent leurs machines, prêts à profiter d’une (rare) nuit sans nuages.

Peu de temps après, les premiers visiteurs arrivent, malgré la fraîcheur de la nuit.
– Quelle est cette étoile ?
– La grande un peu bleutée ?
– Oui.
– C’est Sirius, l’étoile la plus brillante du ciel. C’est également l’une des plus proches de notre planète. Elle n’est « que » à 8,6 années lumière, soit la bagatelle de 86.000.000.000.000 kilomètres (à quelques milliards près)…

Observation astronomique du 18 mars 2016 - Petite Camargue Alsacienne

Observation astronomique du 18 mars 2016 – Petite Camargue Alsacienne

Puis les regards plongent dans les oculaires des télescopes, et là les différents corps célestes se révèlent dans toute leur splendeur : Jupiter, située presque à l’opposition, avec ses bandes nuageuses et ses 4 lunes principales dites Galiléennes, Notre voisine la Lune qui, à l’oculaire nous paraît aussi proche que si l’on était à bord des vaisseaux Apollo, la nébuleuse d’Orion alias M42 aux couleurs vaguement verdâtres, les Pléiades, et autres corps célestes visibles au coeur du ciel de la fin de l’hiver.

Et là, c’est l’émerveillement. Ouahh c’est beau, comme le disent avec enthousiasme les rares enfants présents, accompagnés par leurs parents. Ces derniers ne sont pas en reste car nombreux sont ceux qui découvrent ces merveilles pour la première fois.

Observation astronomique du 18 mars 2016 - Petite Camargue Alsacienne

Observation astronomique du 18 mars 2016 – Petite Camargue Alsacienne

Quelques photographes, membres de clubs de la région comme le Photo Club du Rhin ou Saint-Louis pour la Photo ont également fait le déplacement, pour profiter de l’occasion pour couvrir un événement insolite, mais également parfaire leur technique de prise de vue nocturne.

Puis, vers 22h30, transis de froids, nos astronomes se mirent à ranger leurs télescopes avant de se ruer sur le délicieux gâteau que Danielle, une membre du club, a eu la bonne idée de préparer, agrémenté d’un café chaud préparé par la présidente des As du Temps-Libre, Marie-Jo Mutterer.

L’astronomie céda alors sa place à la gastronomie, affaire de fêter une observation réussie, sous un ciel dégagé mais glacial.

Observation astronomique du 18 mars 2016 - Petite Camargue Alsacienne

Observation astronomique du 18 mars 2016 – Petite Camargue Alsacienne

Observation astronomique du 18 mars 2016 - Petite Camargue Alsacienne

Observation astronomique du 18 mars 2016 – Petite Camargue Alsacienne

Publié dans découverte, Observation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Plongée dans le ciel profond

En ces derniers jours d’hiver, nous vous convions à devancer la météo en vous rendant à notre traditionnelle séance d’observation astronomique publique et gratuite de printemps, prévue pour vendredi 18 mars 2016 à partir de 20h à la maison éclusière de la Petite Camargue Alsacienne.

prepa_obsastro_mai2014___3

Assez passé de temps au coin du feu ! Alors que l’hiver (astronomique) se termine, il est grand temps de sortir à l’air libre – fut-il un peu frisquet – pour aller admirer de ses yeux les merveilles du ciel d’hiver, le ciel le plus riche en étoiles brillantes de l’année. Et si les planètes se font rares aux heures du soir en ce début d’année, nous vous invitons à dépasser les frontières de notre système solaire pour découvrir les merveilles du « Ciel profond« .

Les merveilles des profondeurs

Le ciel profond ? C’est tout ce qui se trouve au delà de notre système solaire, hormis les étoiles. Car si planètes et étoiles sont le quotidien des astronomes, leur bestiaire contient également quelques autres spécimens qui méritent qu’on y porte l’œil au télescope : Nébuleuses, galaxies et autres amas stellaires, souvent peu ou pas visibles à l’oeil nu, se révèlent dans toute leur splendeur à travers l’optique des instruments qui sera mis à disposition du grand public ce soir là.

Observation publique (et gratuite) d'astronomie à Folgensbourg - 18 septembre 2015

Observation publique (et gratuite) d’astronomie à Folgensbourg – 18 septembre 2015

Et en la matière, les amateurs de beau spectacle céleste auront l’embarras du choix : Entre la somptueuse nébuleuse d’Orion, la seule visible à l’oeil nu même sous notre ciel, les Pléiades et les Hyades (des amas d’étoiles resserrés, d’une grande beauté), le double amas de Persée et, en début de soirée, la galaxie d’Andromède.

Cependant, que les amateurs des astres de notre village galactique – le Système Solaire – se rassurent : La lune, aux deux-tiers pleine ainsi que l’éclatante planète Jupiter, la plus grande planète de notre système solaire seront aussi de la partie, bien en vue dans les télescopes présents sur les lieux.

Des profondeurs jaillit la lumière

De la lumière perçue par l’oeil rivé au télescope à la lumière du savoir, il n’y a qu’un pas. Nous profiterons de cet événement pour vous expliquer dans les termes les plus simple possibles les phénomènes observés et répondant aux questions qui ne manqueront pas de se manifester. En effet, si la lumière apporte certes la beauté esthétique des cieux, elle porte aussi en elle les clés de la compréhension des phénomènes du cosmos. Observer. Interpréter. Comprendre, tels pourraient être les maîtres mots de l’astronomie… comme de toute science.

obs_lune___05 copie

Et c’est bien cette porte grande ouverte sur le monde scientifique qu’une belle nuit étoilée peut offrir qui nous intéresse, car nous voyons en cette voûte étoilée de quoi sensibiliser le grand public aux questions liées à la science, ainsi que, peut-être, susciter des vocations auprès des plus jeunes.

Lumières au bord de l’eau

Comme de tradition pour cette observation de printemps devenue un classique du genre, , le cadre bucolique de la maison éclusière de la Petite Camargue Alsacienne a été choisi pour réaliser ces observation, autant pour des raisons pratiques que de sympathie avec les équipes de la Petite Camargue Alsacienne, amoureuses de la nature et donc des étoiles.

public25052012_3

Reste une inconnue, et de taille : La météo, éternelle ennemie des organisateurs d’événements en plein air. D’autant que nous autres astronomes sommes très exigeants de ce point de vue (voir ici)

En cas de mauvais temps, l’observation serait annulée, même si certains de nos membres assureraient une présence aux alentours de 20h afin d’informer les éventuels visiteurs et, malgré tout, tenter de répondre à d’éventuelles questions.

Dans l’antiquité, Mars était le dieu de la guerre. Ce dernier fera t’il la paix avec nous autres  astronomes afin de nous permettre ainsi qu’au public de venir découvrir son ciel magique, comme des milliers de lumières au bord de l’eau ? Réponse vendredi 18 mars au soir… positive, on l’espère !

Publié dans découverte, Observation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Observation du 18 septembre 2015 : magie d’un ciel de rêve

Vendredi 18 septembre 2015. Après une journée où les nuages se sont amusés à jouer avec nos nerfs, à l’heure du coucher du soleil, la magie anticyclonique opère et nous offre un ciel pur et presque sans nuages, idéal pour l’observation grand public prévue ce soir. Le rêve de l’astronome.

Le cadre bucolique de notre observation astro (18 septembre 2015)

Le cadre bucolique de notre observation astro (18 septembre 2015)

C’est donc des étoiles plein les yeux avant l’heure que les membres du club, premiers arrivés sur le lieu d’observation, installent leurs télescopes sur ce belvédère naturel que sont les hauteurs de Folgensbourg.

Observation publique (et gratuite) d'astronomie à Folgensbourg - 18 septembre 2015

Observation publique (et gratuite) d’astronomie à Folgensbourg – 18 septembre 2015

Observation publique (et gratuite) d'astronomie à Folgensbourg - 18 septembre 2015

Observation publique (et gratuite) d’astronomie à Folgensbourg – 18 septembre 2015

La Lune déjà brillante dans le ciel, les autres astres se révèlent les un après les autres. D’abord Saturne, unique planète visible ce soir avec son satellite Titan, puis les brillantes étoiles Antares et Arcturus. Et tandis que les étoiles encore plus fines font leur apparition, la magie de cette (fraîche) nuit de fin d’été fait sortir un à un les curieux qui, ayant eu vent de l’événement par voie de presse ou par ce blog, viennent partager avec nous leur amour du ciel, et surtout demander des explications sur ces phénomènes qui, au delà du régal pour les yeux, ont aussi une signification scientifique.

La lune partiellement cachée par un nuage - 18 septembre 2015

La lune partiellement cachée par un nuage – 18 septembre 2015

Les opérateurs des télescopes pointent alors les différents astres visibles cette nuit. La Lune et Saturne bien sûr, mais aussi des éléments du ciel profond tel que la nébuleuse planétaire de la Lyre (M57 pour les intimes), l’amas d’Hercule (M13), la galaxie d’andromède (M31) ainsi que les étoiles doubles les plus remarquables du ciel, tels Albireo (l’oeil du cygne aux deux composantes très distinctes, l’une bleue, l’autre jaune) et Mizar, dans la constellation de la Grande Ourse.

Quelques nuages passagers dans le ciel (18 septembre 2015)

Quelques nuages passagers dans le ciel (18 septembre 2015)

De leur coté, d’autres membres du club expliquent, en pointant les astres à l’oeil nu, les notions de base de l’astronomie comme l’art de se repérer dans le ciel et comment grâce à la constellation de la Grande Ourse faire connaissance avec l’étoile polaire dans la Petite Ourse, mais aussi les splendides constellations de la Lyre, le Cygne, l’Aigle (qui forment le triangle d’été), le Bouvier, le Scorpion ou encore de Cassiopée.

Observation publique (et gratuite) d'astronomie à Folgensbourg - 18 septembre 2015

Observation publique (et gratuite) d’astronomie à Folgensbourg – 18 septembre 2015

Une autre notion sur laquelle nous avons insisté est le fait que la lumière que nous voyons des étoiles a été émise dans un passé plus ou moins lointain, pouvant aisément dépasser les millénaires pour certaines des plus distantes étoiles.

Et c’est alors que nous discutions des distances infinies dans l’univers qu’ELLE est apparue. Elle. La voie lactée. Notre Galaxie. Dans toute sa splendeur, dessinant une traînée blanchâtre et quasi lactée (d’où son nom) au coeur d’une nuit noire comme nous n’en voyons jamais chez nous en bas dans la trouée de Bâle. Une merveille sidérale et sidérante que de voir notre ville cosmique qu’est notre voie lactée, enfin se révéler à nos yeux.

Le coeur de la voie lactée, vue depuis Folgensbourg (18 septembre 2015)

Le coeur de la voie lactée, vue depuis Folgensbourg (18 septembre 2015)

Il s’agit là sans doute de notre plus beau ciel en plus d’une dizaine d’années d’observations. Une nuit de rêve pour s’initier aux merveilles qui nous surplombent et qui nous apparaissent alors que la nuit tombe.

A part ça, nous avons eu droit au thé de notre présidente Marie-Jo et au délicieux gâteau de notre membre Danielle, qui firent de cette soirée un événement aussi astronomique que gastronomique.

Enfin, 23 heures passé, les plus irréductibles des astronomes plièrent bagage afin de regagner leurs pénates… la tête encore dans les étoiles.

Observation publique (et gratuite) d'astronomie à Folgensbourg - 18 septembre 2015

Observation publique (et gratuite) d’astronomie à Folgensbourg – 18 septembre 2015

En bref, une soirée d’observation des plus réussie qui a attiré un bon nombre de visiteurs désireux comme nous de profiter de la beauté de cette nuit magique pour (re) découvrir le ciel.

Merci encore à Max Delmond, maire de Folgensbourg, pour avoir autorisé notre manifestation.

Publié dans découverte, Observation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Observation d’automne 2015 : Trouver sa voie… lactée

Profitant des derniers jours de l’été (astronomique), nous vous invitons à (re)découvrir notre galaxie, la voie lactée, à l’occasion de notre traditionnelle séance d’observation astronomique publique et gratuite prévue pour vendredi 18 septembre 2015 à partir de 20h30 sur le chemin municipal près de l’école primaire, à Folgensbourg.

pano_folgensbourg_

Le lieu de l’observation.

« Ah les belles nuit d’été… »… alors que lentement mais sûrement les beaux jours se font la belle, nous vous invitons à profiter une dernière fois des cieux de la belle saison. Et si en cette fin d’été les planètes se font rares – Saturne étant la seule visible, et là pendant un temps très court après le coucher du soleil – notre galaxie, la Voie lactée, nous offre son plus beau visage… ainsi que l’occasion de découvrir notre place au sein du vaste univers.

La lune, Saturne, et quelques centaines de milliards d’étoiles…

Si le système solaire n’a pas décidé de nous gâter en cette fin d’été, nous vous avons tout de même déniché LA date où la lune offre un magnifique mais fin croissant aux cotés d’Antarès, la plus brillante étoile de la constellation du scorpion, de même que de Saturne, la planète aux anneaux qui se donnera à voir, ainsi que sa principale lune Titan, peu après le coucher du soleil.

obs_panstarrs5

Mais en cette nuit de fin d’été, c’est le ciel profond, c’est à dire tout ce qui se trouve au delà de notre banlieue stellaire proche nous offre son plus beau spectacle. En effet, notre galaxie, la voie lactée, se présente à nos yeux sous son meilleur profil, nous permettant de découvrir en son sein de nombreuses nébuleuses et amas stellaires. Mais surtout, pour peu que le ciel soit suffisamment pur, on l’apercevra, elle. Vue par la tranche, notre galaxie prend la forme d’une zone un peu plus claire dans le ciel, plus riche en étoiles aussi, qui, observée aux simples jumelles (et plus encore aux télescopes, bien sûr), dévoile son infinie richesse, estimée au bas mot à quelques centaines de milliards d’étoiles. Entre 200 et 400 milliards. Mais ce n’est qu’une estimation…

Parmi les autres merveilles du ciel d’été que nous vous proposons de découvrir, citons notamment l’amas d’Hercule, une concentration étonnante d’étoiles, Albiréo, la plus belle des étoiles doubles, l’une jaune l’autre bleue, qui offre un spectacle unique au télescope, ainsi que la grande sœur de notre voie lactée, la galaxie d’Andromède.

obs_astro_maison

Un ciel de toute beauté à découvrir à l’oeil nu mais aussi au télescope, télescopes que le club mettra à disposition des intéressés, de quoi voir ces cieux enchanteurs sous toutes ses coutures.

Vers l’infini et au delà !

Après avoir de nombreuses fois mis notre système solaire à l’honneur, c’est donc cette fois le ciel profond que nous vous ferons découvrir. Le système solaire, c’est notre banlieue, notre quartier, notre rue, mais il est temps à présent de regarder vers l’infini … et au delà !

Au delà, là où les distances se comptent en années lumière… de quoi aussi, réfléchir sur notre insignifiance au milieu de tout cet espace et de se rendre compte de la place que nous occupons au cœur de l’infini. A l’heure ou le nombrilisme est une maladie contagieuse, voici un remède des plus radicaux !

nightshot

Horizons lointains

Contrairement à notre habitude, nous n’avons pas choisi la Petite Camargue Alsacienne pour y poser nos télescopes, mais les hauteurs de Folgensbourg. Certains corps célestes que nous voulons observer ce soir étant très bas sur l’horizon sud ouest, cela nous impose de choisir un emplacement où cette partie du ciel est bien dégagée, ce qui n’est hélas pas le cas à la Petite Camargue où les arbres poussant au long du canal nous boucheraient la vue. De plus, nous avons déjà eu l’occasion de pratiquer ce lieu, lors de l’observation de la comète Panstarrs, en mars 2013, et il est idéal pour nos besoins de ce soir, se situant assez loin des lumières de la ville tout en restant facilement accessible.

panstarrs1

periscolaire_folgensbourg_600px

L’école primaire – et périscolaire – de Folgensbourg, dont le parking saura vous accueillir.

Seule inconnue à l’heure où nous écrivons ces lignes : La météo. D’autant que l’astronomie observationnelle nécessite des conditions atmosphériques optimales pour être pratiquée (voir ici).

En cas de mauvais temps, l’observation serait annulée, même si certains de nos membres seraient présent aux alentours de l’heure de rendez-vous pour en informer les éventuels visiteurs et, malgré tout, tenter de répondre à d’éventuelles questions.

Souhaitons nous donc bonne chance afin que nous puissions vous faire voir le ciel comme vous ne l’avez peut-être jamais vu.

Nota : Parking disponible à proximité. Gratuit.

Publié dans Observation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vendredi 10 avril 2015 : Un peu de Jupiter, un peu de Vénus, et bien trop de nuages.

Vendredi 10 avril 2015. 19h30. H-1 avant l’arrivée prévue du public. Les premiers astronomes prennent possession de la Maison éclusière de la Petite Camargue Alsacienne tout en portant leurs yeux au ciel, afin d’évaluer la météo. Et la, patatras ! Après une semaine de beau temps quasi Californien, les nuages sont de retour. Affaire de ne pas faire mentir la tradition qui veut que nos observations astro de printemps… ne tombent à l’eau !

Malgré tout, les membres présents préparent le matériel d’observation (4 télescopes, dont le grand Dobson de 300 millimètres de diamètre) ainsi que celui dédié à la projection commentée, ayant pour thème cette année la planète Jupiter.

obs_lune___05 copie
Une projection commentée par l’un des membres du club.

Et les nuages, encore et encore, s’épaississaient…
Galilée oh Galilée, pourquoi nous as-tu abandonnés ?
Newton oh Newton, pourquoi ça tombe toujours sur notre pomme ?
Hubble oh Hubble, pourquoi nos cieux sont-ils si horribeul ?

C’est alors que soudain, un petit, mais alors très petit coin du ciel voit le voile de nuages de déchirer. Enfin, les astronomes entrevoient une occasion de ne pas finir complètement dans la dèche !

Et c’est heureusement à cette heure que le public est venu en assez grand nombre (une soixantaine de visiteurs comptés à vue de nez), sous un ciel leur donnant l’opportunité d’observer la planète Vénus, également appelée (improprement) l’étoile du berger, mais surtout Jupiter et ses 4 lunes principales, dites galiléennes, à travers les télescopes mis en place par les membres de l’association.

Et la, quel ne fut pas notre plaisir de voir les yeux ravis de nos invités, petits où grands, ayant découvert de leur propres yeux ces 4 lunes qui ont changé notre vision du monde ainsi que les bandes de nuages les plus importantes à la surface de cette planète géante gazeuse qu’est Jupiter.

jupiter_au_telescope_simulation_10042015 copie
Jupiter et ses 4 lunes galiléennes vues au télescope dans la soirée du 10 avril 2015 (reconstitution)

Parallèlement, sur une table à l’entrée de la maison éclusière, la vidéo projection tournait en boucle, commentée en live par un membre du club, parfois même en bilingue, l’événement ayant également attiré des visiteurs germanophones.

Puis lentement le public s’en est allé. Est venu le temps de ranger les télescopes pour sortir de notre besace… un gâteau au chocolat que nous avons dégustés entre membres du club. Mais là, la gastronomie avait cédé sa place à l’astronomie…

public25052012_3

Publié dans Observation | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vendredi 10 avril 2015 : Soirée d’observation astronomique grand public à la Petite Camargue Alsacienne.

Avril. Le printemps revient, et avec lui cette irrépressible envie de profiter des choses simples que la nature nous offre. Et ça tombe bien car c’est exactement ce à quoi nous vous convions, en vous invitant à notre traditionnelle séance d’observation astronomique publique et gratuite prévue pour vendredi 10 avril 2015 à partir de 20h30 à la maison éclusière de la Petite Camargue Alsacienne.

Le plus beau ciel de l’année ? C’est le ciel du mois d’avril ! Et pour cause : les merveilles du ciel d’hiver sont encore présentes tandis que celles des cieux printaniers font plus que pointer leur nez. En sus, cette année, les deux plus brillantes planètes du ciel s’invitent dans ces cieux magiques, de quoi offrir un spectacle de toute beauté à tous les amateurs de nuits étoilées.

conjonction_20022015 copie

Les planètes ont rendez-vous dans les amas

En plus des traditionnelles merveilles du ciel de cette saison que sont la constellation ainsi que la nébuleuse d’Orion, la configuration des cieux de ce mois d’avril est des plus étonnantes.

En effet, Vénus et Jupiter, les deux plus brillantes planètes du système solaire vu depuis la terre, se trouveront juste à coté des deux plus beaux amas stellaires des cieux d’avril, à savoir les pléiades et l‘amas de la crèche. Tous ceux qui ont déjà vu ce phénomène vous le confirmeront : Le spectacle d’un corps céleste brillant à coté des fines étoiles de ces amas est magique.

Mais au delà de la beauté poétique, ces alignements célestes aussi somptueux que rares sont également un très bon support pour expliquer les distances dans l’univers.

Par ailleurs, autour de la planète Jupiter, nous vous ferons également découvrir les 4 lunes principales (dites Galiléennes) de la plus grande planète de notre système solaire.

Un ciel spectaculaire à découvrir à l’oeil nu, guidé par nos soins, mais aussi aux télescopes, télescopes que le club mettra à disposition des intéressés, de quoi voir ces cieux enchanteurs sous toutes ses coutures.

cassiopeia_dawn copie

Voir c’est bien, comprendre c’est mieux.

Au delà du spectacle, nous assureront également une explication, dans les termes les plus simple possibles, des phénomènes observés et répondront dans aux questions qui ne manqueront pas de fuser.

Car passé l’émerveillement devant la beauté esthétique des cieux, la compréhension de ces phénomènes permet d’apprécier d’autant plus les merveilles de la voûte céleste. Voir c’est bien, comprendre c’est mieux.

« L’astronomie est une voie royale pour intéresser le public à la science et à ses enjeux », comme nous avons l’habitude de dire, citant notamment le célèbre astrophysicien français André Brahic, qui voit même en l’astronomie une source de passion pouvant éveiller intelligence et conscience, pour créer du vivre ensemble. « Plutôt que d’envoyer l’armée, envoyez les astronomes », s’amuse même ce dernier. Nous n’en sommes pas là, mais nous apportons néanmoins notre pierre à l’édifice en intervenant également dans les écoles et périscolaires des alentours.

obs_lune___05 copie

Pluie d’étoiles au fil de l’eau.

Comme le veut la tradition depuis déjà plusieurs années, le cadre bucolique de la maison éclusière de la Petite Camargue Alsacienne a été choisi pour réaliser ces observation, autant pour des raisons pratiques que de sympathie avec les équipes de la Petite Camargue Alsacienne, amoureuses de la nature et donc des étoiles.

obs_avril2014___2

Reste la question qui fâche : La météo, éternelle ennemie des organisateurs d’événements en plein air. D’autant que l’astronomie est très exigeante de ce point de vue (voir ce lien), car elle nécessite un temps clair, le moins nuageux possible, afin que la lumière des astres parvienne aux observateurs.

En cas de mauvais temps, l’observation serait annulée, même si certains de nos membres seraient présent aux alentours de l’heure de rendez-vous pour en informer les éventuels visiteurs et, malgré tout, tenter de répondre à d’éventuelles questions.

obs_lune___06 copie

Le ciel d’Avril se découvrira t’il afin de nous permettre de vous le faire découvrir au fil de l’eau ? Réponse vendredi 10 avril au soir… positive, on l’espère !

Rendez-vous vendredi 10 avril à partir de 20h30 à la maison éclusière de la Petite Camargue Alsacienne. Parking disponible à proximité. Gratuit.

NOUVEAU : Rejoignez l’événement Facebook de cette manifestation.

Publié dans Observation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire